FRAUDES MASSIVES DANS LE NORD DU PAYS

3 Jan

FRAUDES MASSIVES DANS LE NORD DU PAYS : Des observateurs américains confondent Ouattara et Choi

In Le Nouveau Courrier N°150 du 09 Décembre 2010

Au nombre des organisations internationales qui ont envoyé des observateurs en Côte d’Ivoire, à l’occasion de l’élection présidentielle dont le deuxième tour s’est tenu le 28 Novembre 2010 dernier, figure International Watch. Une ONG d’observateurs indépendants œuvrant en réseau et dont l’ambition est de porter un regard neutre sur l’actualité internationale, notamment dans les pays traversant des crises politiques.

Les membres de nos réseaux d’observation ont signalé à travers les média, des irrégularités graves caractérisées par :

l’expulsion des représentants du candidat Gbagbo et des observateurs des bureaux de vote (BV) des régions du nord de la Côte d’Ivoire ;

le bourrage systématique des urnes ;

des ordres de vote donnés par des hommes en armes ;

des intimidations ;

etc.

Les échantillons de PV ci-après et les commentaires qui suivent permettent de comprendre les objectifs visés par tous ces actes ayant porté gravement atteinte à la liberté, et au caractère sincère, transparent et démocratique du vote.

PV 1

Absence de scrutateurs

Nombre de votants (92) supérieur au nombre d’inscrits (89)

Absence de sticker CEI sur le PV

Soupçon de fausse signature attribuée aux représentants du candidat LMP chassés des BV avant les dépouillements

PV2

Absence de scrutateurs

Chiffres raturés et illisibles avec des traces de correcteur liquide

08 électeurs non inscrits sur la liste électorale

Soupçon de fausse signature attribuée aux représentants du candidat LMP chassés des BV avant les dépouillements

PV 3

Nombre d’électeurs non inscrits (22) représentant près de 10% du nombre d’électeurs inscrits

Tous les six scrutateurs ont tous le même nom de famille (DIARRASSOUBA)

Soupçon de fausse signature attribuée aux représentants du candidat LMP chassés des BV avant les dépouillements

PV 4

Nombre de votants (428) supérieur au nombre d’inscrits (400)

28 votants non inscrits soit 7% des électeurs inscrits

Soupçon de fausse signature attribuée aux représentants du candidat LMP chassés des BV avant les dépouillements.

A l’analyse de ces différents PV, il ressort qu’une des clés de la fraude a consisté à enregistrer systématiquement des votants non inscrits. A l’échelle du bureau de vote, cet acte apparait anodin. Mais reporté au niveau des régions suivantes : WORODOUGOU ; DENGUELE ; SAVANES ; BAFING ; VALLEE DU BANDAMA, la stratégie des votants non inscrits peut avoir une incidence cruciale sur les résultats nationaux de l’élection.

En effet l’addition des nombres de votants non inscrits des PV 2, 3 et 4 donne une moyenne d’environ 20 votants non inscrits par bureau de vote. En appliquant cette moyenne aux cinq régions sus évoquées, comme l’illustre le tableau ci-dessous, la stratégie de fraude par les votants non inscrits permet de bonifier les résultats finaux de 2% au moins en faveur du candidat Ouattara, si l’on considère un taux de participation de 70% comme annoncé par le RHDP dans les médias.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :