COTE D’IVOIRE: LE SPECTRE DE LA VIOLENCE, DU CHAOS ET DE LA DESTRUCTION

20 Jan

La crise ivoirienne vient de prendre un nouveau tournant. La médiation de M. Raila ODINGA, Premier Ministre Kenyan a essuyé un revers cinglant, face au blocage des deux camps sur la question du « président légitime ». Mais cela, il fallait s’y attendre. En voulant poser comme préalable la « non-présidence » de l’un ou de l’autre, M. ODINGA ne pouvait que se trouver dans l’impasse. Et ainsi, son séjour qui devait durer une semaine a été précipitamment écourté. Refus? Esquive? Fuite?

En dépit des nombreuses propositions d’ouverture faites par le Président légitime au regard de la Constitution, telles que le recomptage des voix, le dialogue direct à une table de négociation, l’intervention d’une commission internationale d’évaluation, etc. le camp Ouattara a continué à tout bloquer…. Difficilement compréhensible de la part de la partie se disant flouée…

Mais il y a une autre raison au départ catastrophe de M. ODINGA. L’Afrique est malheureusement en train de faire le jeu de la France et de ses alliés, en préparant une intervention armée contre la Côte d’Ivoire. Il faut constater l’échec (précipité ???) des négociations pour activer l’option militaire « en dernier recours »…

Pour la première fois en Afrique, on aura recours à une force extérieure pour « restaurer la démocratie » à la suite d’un contentieux électoral!!!!!

Les ivoiriens, comme un seul homme, disent NON. Non à la guerre, non au sang, non à l’impérialisme dictatorial de la France, qui tout en tenant de beaux discours sur la non-intervention de leurs forces (M. Juppé et M. Sarkozy), déploie ses militaires auprès des rebelles des Forces Nouvelles, entraîne et fournit en armes les forces chargées d’attaquer la Côte d’Ivoire. L’ONUCI qui est installée fermement du côté des rebelles des Forces Nouvelles, prête sans se cacher main forte aux opérations militaires en cours….

On veut faire croire à une « intervention chirurgicale » comme dans les feuilletons américains, que nenni!!!! A quoi sert donc l’immense déploiement de forces armées à Bouaké (forces françaises Licorne, forces de l’ONU, forces du Nigéria, Forces Nouvelles,…) et de gros armements ????? Il s’agit d’une attaque très sanglante qui va plonger toute l’Afrique de l’Ouest dans un chaos total, pour les intérêts colonialistes français et européens….

Mais attention!!!!! Dans cet aveuglement généralisé, au mépris total de la souveraineté et de la constitution de la Côte d’Ivoire, cette « communauté internationale » oublie de considérer plusieurs faits. La Côte d’Ivoire n’est pas une entité singulière isolée, c’est le creuset de l’Afrique de l’Ouest, sans compter sa population très bigarrée (plus de 60 ethnies), elle compte environ 30% d’étrangers dont des Burkinabés, de loin les plus nombreux (environ 4 millions), des Maliens, des Guinéens, des Sénégalais, des Libériens, des Ghanéens, etc. À ceux-ci s’ajoutent les Libano-Syriens essentiellement commerçants, quelquefois industriels, les Asiatiques, les Européens et les Américains.

Malgré les 10 années de crises à répétition (crise faut-il le rappeler, dont le seul dénominateur commun est M. Alassane Ouattara), l’économie ivoirienne reste la plus forte de la sous-région, la plus diversifiée et représente 40 % du potentiel de l’UEMOA.

Pourquoi vouloir donc se lancer dans cette entreprise suicidaire de destruction d’un pays frère, sans aucun fondement constitutionnel?

Les ivoiriens poussent un cri de détresse vers l’Afrique toute entière: comment peut-on nous pousser, comme dans un combat de coqs organisé par des parieurs véreux, à nous lancer dans l’arène les uns contre les autres? Qui peut prédire les conséquences d’un tel bain de sang?

  • Déstabilisation de la sous-région tout entière pour des décennies : guerres, coups d’état, réfugiés par millions, etc.
  • Porte ouverte à l’occident pour venir décider qui doit être président dans nos pays, au détriment de nos lois et de nos constitutions
  • Perte totale de l’équilibre financier de notre espace monétaire, et augmentation très significative de notre dépendance économique vis à vis de la France

 

Alassane Ouattara a raté le coche de la mobilisation politique et sociale. Aujourd’hui, l’hybride et contre-nature Rassemblement des Houphouetistes (RHDP) est plus que divisé. La population ignore superbement tous ses appels à la désobéissance civile et à la grève, ses menaces aux fonctionnaires et aux banques restent lettre morte… Acculé et de plus en plus décrédibilisé par l’avalanche de preuves accablantes et de révélations sur l’issue du second tour de la présidentielle, il opte pour la stratégie du pire: la destruction, le chaos, la mort de millions de civils…. Et il est soutenu dans cette logique par le « grand démocrate universel » Nicolas Sarkozy, qui compte pousser les pays membres de l’UEMOA à détruire un pays frère.

NON, l’Afrique ne saurait servir de bourreau à elle-même….

Téléchargez notre Newsletter #41 du 20 janvier 2011

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :