CRISE IVOIRIENNE: LE GENOCIDE EN MARCHE

30 Jan

Les ivoiriens subissent depuis des années une crise qui semble ne jamais vouloir finir. Aujourd’hui, on en dessine mieux les contours et les mains agissantes.

Une chose est certaine: M. Ouattara, artisan de guerre et de violence, depuis qu’il est arrivé sur la scène politique ivoirienne il y a plus de 10 ans, est le dénominateur commun de toutes les crises qu’a traversées le pays. Il est aussi l’instigateur d’expéditions punitives, de coups d’état et d’attaques meurtrières contre d’innocents civils. Il est surtout le parrain de la sanglante rébellion des Forces Nouvelles (il ne s’en cache plus d’ailleurs).

La prise de position trop hâtive d’une partie de la « communauté internationale » à l’issue des élections présidentielles se révèle être de plus en plus suspecte. Le temps révèle la supercherie de M. Ouattara et de son camp… Les très graves erreurs de jugement et les réactions enfantines de M. Choi, représentant de l’ONU en Côte d’Ivoire ont été révélées. Plusieurs pays dont de nombreux pays africains ont par la voix de leurs chefs d’état, à la vue des faits et preuves, décrié les manœuvres malhonnêtes de la France et se sont clairement opposés à l’attaque armée contre le président Laurent Gbagbo. Ils se rangent unanimement du côté des propositions faites par le président légitime de la Côte d’Ivoire, qu’il a émises dès le début de cette crise:

  • recomptage des voix
  • commission de contrôle et de vérification
  • dialogue direct à la table des négociations
  • etc.

On se demande bien pourquoi le camp qui se dit spolié refuse de façon butée toutes les solutions qui mettraient un point final à cette crise de façon claire et nette pour les populations…

Ayant vu toutes leurs tentatives échouer lamentablement (appels à la grève et à la désobéissance civile, aucun soulèvement de la population en leur faveur, terreur et agression des populations par ses rebelles infiltrés à Abidjan, Duékoué, Anyama, Lakota, Abengourou, etc.) et acculés par la vérité qui émerge de plus en plus, Nicolas Sarkozy et Alassane Ouattara tentent maintenant une stratégie cruelle, irresponsable et lâche: celle de « l’asphyxie économique ».

Pensant « nuire au seul Laurent Gbagbo », Alassane Ouattara et son parrain très agité Nicolas Sarkozy ont décidé de lâchement couper les vivres aux innocentes populations vivant en Côte d’Ivoire:

  • sanctions ridicules contre de nombreuses banques privées qui ont « accepté de payer les salaires » des travailleurs
  • sanctions contre des opérateurs économiques privés majeurs, employant des milliers d’hommes et de femmes, comme la Société Ivoirienne de Raffinage et le Port Autonome d’Abidjan
  • appel à l’arrêt d’exportations du cacao (source de revenu de près de la moitié des familles ivoiriennes) et menaces à l’encontre des exportateurs
  • blocage des flux de denrées alimentaires venant du Nord et des pays frontaliers des zones rebelles entraînant ainsi des difficultés d’approvisionnement des populations du Sud et la faillite des pauvres paysans et commerçants de vivriers et de viande

Même s’il met le pays à genoux, même s’il affame les populations, Alassane Ouattara fera tout pour obtenir ce pouvoir par la force et la souffrance qu’il semble décidément affectionner.

S’étant rendu compte que la force ne serait pas endossée par les pays africains (hormis le Sénégal, le Burkina Faso et le Nigeria – dont on sait bien qu’aucun des chefs d’état n’a accédé démocratiquement au pouvoir et dont les motivations hargneuses à l’égard de la Côte d’Ivoire ne sont pas un secret), il opte pour une démarche encore plus cruelle: tuer à petit feu les ivoiriens…

Il faut toutefois souligner un fait très clair. La Côte d’Ivoire est demeurée forte financièrement et commercialement, et est toujours la locomotive économique de la sous-région (40% du poids économique et financier de l’Afrique de l’Ouest) malgré un pays coupé en deux depuis près de 10 ans. La Côte d’Ivoire génère et traite d’importants flux de biens, de services et de compétences que des pays comme le Ghana, la Guinée, le Liberia, la Gambie, etc. qui ont leur propre monnaie. La monnaie ivoirienne, si elle venait à naître, serait non seulement forte et viable, mais entraînerait automatiquement une dévaluation très significative du franc CFA qui n’est rien d’autre qu’une prolongation colonialiste de la France. D’où les agitations ubuesques de M. Nicolas Sarkozy, qui se permet de s’imposer au sommet de l’Union Africaine, alors qu’il n’en a pas la légitimité. Il se croit sans doute être « le parrain des africains » et vient remonter les bretelles aux petits nègres récalcitrants qui osent soutenir les irréductibles ivoiriens et qui refusent d’obéir docilement quand il leur demande de mener une guerre sanglante contre leurs propres frères. C’est non seulement honteux pour notre continent, mais c’est extrêmement révoltant.

Que M. Sarkozy vienne donc à ce sommet avec des explications. Il a des comptes à rendre à l’Afrique: la prise violente et barbare de l’Ambassade de Côte d’Ivoire à Paris et la honteuse agression de l’ambassadeur légalement assermenté M. Pierre Kipré pour installer un ambassadeur totalement illégal, son discours honteux de Dakar, ses yeux fermés pendant la sanglante répression de Ben Ali en Tunisie et ses lâches rattrapages par la suite, ses yeux actuellement fermés sur les tribulations de son « ami » Ali Ben Bongo au Gabon qui coupe les médias d’opposition et qui s’apprête à donner l’assaut à…. l’ONU au Gabon où s’est réfugié l’opposant Mba Obame, son mutisme devant la répression violente en cours en Égypte, son cautionnement face à la parodie d’élection au Burkina Faso, etc. Son mépris des africains, de leurs lois et de leurs institutions est insultant, raciste et digne du colon le plus grégaire. Qu’il vienne avec la « bégayeuse » Michèle Alliot-Marie, l’Afrique l’attendra de pied ferme!

Téléchargez notre Newletter #45 du 29 janvier 2011

Advertisements

4 Réponses to “CRISE IVOIRIENNE: LE GENOCIDE EN MARCHE”

  1. HARIJAONA Jean Jules 31/01/2011 à 06:52 #

    L’ennemi N°1 est débusqué. A charge à lui de se rattraper. Mais peut-on espérer une telle repentance de la part de Cyniques personnages?Prions pour lui.Associons nos prières à celles du St Père qui l’a reçu dernièrement

  2. LeVraiPatriote 30/01/2011 à 11:40 #

    M. Sarkozy. Quels coups bas aviez vous effectués contre Balladur, Chirac, Pasqua, Jacques Martin, Ségolène pour arriver au pouvoir ABSOLU. Ami du burkinabè Ado vous ne faites que vous ENFONCER tous deux dans le présent (pensez à votre réelection prochaine, ça vous suffit). Quant à Ado, que de mensonges, violences, suffisance, et de meurtrissures, de morts gratuites. La communauté internationale que vous forgez par des intérêts partagés contre le droit internationale fait GRAND FI DU DROIT CONSTITUTIONNEL DE TOUT ETAT. Homme de droit, M. Sarkozy, votre démarche n’est pas de droiture. Aucune conscience morale. Seul compte vos EGOS MESQUINS; Du « moi, je » à chaque pas, à chaque discours. Se prendre pour DIEU, n’est que : « odieux », tout simplement. Que l’Eternel vous délivrent pour que l’Histoire retienne de vous 2 (y compris vos laudateurs : Campaoré, Ali Bongo, Wade, etc.). Afin que ce prochain cinquantenaire soit l’indépendance totale de l’Afrique au plan économique. Sachez que vous n’êtes que l’instrument satanique, ante Christ où Dieu surpasse les maux subis par vous pour accomplir son oeuvre de paix et non de violence, de vérité ABSOLUE et non de mensonges. Amen. A lire et à méditer. A publier partout. Aucune insulte. Vous ne pouvez vous substituer au MULTIPLE. Respect du Droit constitutionnel et institutionnel obligent. Vous êtes à côte de la plaque de l’Histoire. Et vous en foutez bien! Dommage pour vous! Le futur proche jugera de vos brèves destinées. Présidents, vous voulez l’être tous deux, en France comme par ici. Reprenez-vous donc. Soyez de simples humains sur la « Terre des Hommes ».

    • YAVO François 31/01/2011 à 11:11 #

      Voyez l’histoire de MOISE et de pharaon dans la bible. Je crois que l’heure a sonné pour que la COTE D’IVOIRE comme MOISE se rachète et avec Elle toute la sous-région et partant toute l’Afrique pour une indépendance totale(politique ,économique ).Ainsi la France pour sa chute utilise DRAMANE Ouattara comme son bras séculier ,ainsi l’a fait pharaon en EGYPTE avec ses magiciens. Sarkozy est un voyou ;pour faire chuter la France, il lui a fallu prendre un pseudo ivoirien , entraîner les organisations internationales comme l’ONU ,la francophonie, la CEDEAO ,L’UMOA, ET et certains chefs d’Etat pour qu’on ne dise pas que c’est lui qui est la chute de son pays .Donc chers africains résister car pour la COTE D’IVOIRE les ivoiriens sont avec Gbagbo .Honte à SARKOZY ;pitié pour la France et ses collabo(OBAMA et autres).

Trackbacks/Pingbacks

  1. Tweets that mention CRISE IVOIRIENNE: LE GENOCIDE EN MARCHE « IVOIRE VOX -- Topsy.com - 30/01/2011

    […] This post was mentioned on Twitter by ivoire vox, ivoire vox. ivoire vox said: CRISE IVOIRIENNE: LE GENOCIDE EN MARCHE: http://wp.me/p1f60x-cN […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :